Chez MOOCit, nous souhaitons vous permettre d’offrir la meilleure expérience d’apprentissage possible. Lors de la conception d’un cours en ligne (MOOC, SPOC), plusieurs besoins doivent être pris en compte afin de répondre aux attentes et exigences de votre population cible.

Dans cet article nous vous proposons 10 conseils à prendre en compte lors de la création de vos cours cours en ligne.

1. Organiser votre cours en modules

Bien que la structure hebdomadaire soit assez répandue dans les cours en ligne (MOOC notamment), il est souvent bien plus flexible pour les participants d’organiser le cours en modules d’une durée de deux semaines. La charge de travail est la même, mais au lieu de diviser 5 heures de cours sur 1 semaine, vous divisez 10 heures de cours sur 2 semaines.

2. Préciser les objectifs d’apprentissage au début de chaque séquence

Communiquer clairement sur ce que les participants vont apprendre dans une séquence pédagogique. Un bon objectif d’apprentissage doit être précis et spécifique et être facilement assimilable aux tâches à réaliser.

3. Indiquer le temps nécessaire pour terminer une séquence (60′ max)

Lorsque vos participants démarrent une séquence, ils doivent à minima pouvoir la terminer. En considérant qu’ils vont probablement devoir fractionner leur temps d’apprentissage dans la semaine, il est important d’organiser le contenu de manière à pouvoir terminer certaines activités sur des périodes de courte durée. Il doit donc être possible de finir chaque séquence en 30 à 60 minutes. Pour les activités plus importantes, essayez de les diviser en plusieurs étapes successives, en gardant à l’esprit une durée de 30 à 60 minutes.

4. Démarrer un module/séquence par une activité

Les activités orientent l’utilisation des ressources éducatives du cours. Cela signifie qu’un contenu ne doit pas simplement être utilisé pour amener une nouvelle information aux apprenants. Vous pouvez démarrer une séquence par un exercice, un sondage (en gardant à l’esprit le temps estimé pour y répondre). C’est une manière de rendre actifs les participants et de réfléchir aux solutions possibles, avant de parcourir les ressources éducatives qui aideront à résoudre le problème posé et à terminer la séquence.

5. Accompagner les ressources éducatives d’un quizz /discussion

Poser quelques questions après la présentation d’une ressource éducative permet aux participants de tester leurs connaissances et facilite l’assimilation de l’information. C’est également un moyen d’offrir l’aide des enseignants en proposant des feedback (automatisés dans les quizz et mettant l’accent sur les concepts importants) ou les QCM à apprentissage par les pairs.

6. Ajouter au moins une discussion par module

Utilisez le Forum pas seulement pour répondre aux questions des apprenants, mais aussi pour poser des questions « provocantes » à propos du cours, encourager les participants à partager leurs expériences, débattre, s’entraider, et pourquoi pas constituer une communauté d’apprentissage. Afin de maintenir les discussions organisées, évitez un trop grand nombre de composants de discussion dans le cours.

7. Terminer chaque module/séquence par une synthèse et les éléments importants à retenir

Avant de partager les éléments principaux à retenir, une activité intéressante est de demander aux participants de synthétiser ce qu’ils ont appris et d’expliquer comment cela peut-il être appliqué dans leur propre contexte. Cela peut être réalisé avec une activité auto-évaluée ou plus simplement en demandant aux apprenants de partager leurs idées dans un forum. L’équipe du cours peut ensuite synthétiser et partager les bonnes pratiques, donner des conseils et mettre l’accent sur les éléments principaux à retenir et les objectifs d’apprentissage.

Si vous souhaitez partager des ressources additionnelles, vous pouvez le faire dans une nouvelle partie de la séquence ou même les regrouper dans un onglet dédié du cours.

8. Partager le Syllabus du cours

Un bon syllabus doit guider les participants en communicant sur les éléments importants du cours avant son démarrage. C’est un document important pour les apprenants afin d’identifier les attentes et les bénéfices qu’ils pourront tirer du cours.

9. Préciser le barème de notation du cours

Soyez franc avec vos apprenants et précisez le barème d’évaluation du cours avant le démarrage. Ce barème fait généralement partie du Syllabus et comporte deux éléments essentiels : le nombre d’exercices et leur coefficient dans le calcul de la note globale et la/les note(s) globale(s) requise(s) pour l’obtention du certificat.

10. Annoncer les activités synchrones (e.g. Google Hangouts, Skype) dès que possible, avant le démarrage du cours si possible

Bien que les cours en lignes soient essentiellement basés sur de la communication asynchrone, il peut être intéressant pour vos participants de planifier des sessions d’activités synchrones. Dans ce cas, ces sessions doivent être annoncées clairement avant le démarrage du cours afin que les participants puissent s’organiser à l’avance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s